Une étude inédite sur Paro, le robot émotionnel

ProjetParo

Paro, le robot émotionnel fait actuellement l'objet d'une étude inédite en France dans 11 EHPAD mutualistes de la Loire, soutenue par la Fédération nationale de la Mutualité Française et la Fondation Bennetot. L'étude porte sur son impact sur le lien social entre les résidents, le personnel soignant et les familles, et ses possibles effets sur la douleur induite par les soins, chez les personnes âgées souffrant de troubles cognitifs.

Afin de compléter les premières analyses menées sur le robot, la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM a lancé une étude inédite de 18 mois, grâce au soutien de la Fédération Nationale de la Mutualité Française et de la Fondation Paul Bennetot. Initiée  en septembre 2016, elle se déroulera dans ses 11 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes*, accueillant près de 1000 personnes âgées.

Une étude inédite en France :

  • 3 évaluations (clinique, socio-ethnographique et psychologique)  menées simultanément
  • 11 Ehpad, 1000 résidents concernés
  • 18 mois d’étude

 

Les objectifs : observer les usages et les non usages du robot Paro en EHPAD,  expérimenter et évaluer l’impact du robot émotionnel  sur le lien social entre les résidents, le personnel soignant et les aidants et analyser les possibles effets du robot sur la douleur induite par les soins chez les personnes âgées souffrant de troubles cognitifs.

 

Une première étude clinique permettra d’évaluer l’intérêt de Paro pour prévenir les manifestations de douleur induite par les soins. La seconde étude permettra d’identifier les conditions d’usage réelles et d’intégration d’une gérontotechnologie dans un EHPAD. La 3e étude permettra d’analyser les interactions, en présence du robot, du résident avec le personnel soignant et les familles.

Ces études sont menées en parallèle dans les résidences mutualistes. Elles s’intéresseront particulièrement au trio résident – soignant - aidant : le résident, dans l’objectif d’améliorer sa prise en charge et sa qualité de vie au sein des établissements mutualistes, le soignant dans celui d’améliorer ses conditions de travail grâce à de nouveaux outils, et enfin l’aidant, la famille dans la plupart des cas, pour les soutenir dans leur rôle d’accompagnement.

 

 

Un conseil scientifique regroupant des experts scientifiques s’assurera tout au long du projet de la qualité scientifique des études menées. Sa composition :

Dr Paul CALMELS, membre du conseil scientifique de la Fondation Paul Bennetot, Praticien Hospitalier Médecin Physique et Réadaptation adulte, CHU Saint Etienne

Pr Jacques GAUCHER, Psychologue clinicien, professeur de psychologie clinique du vieillissement, Université Lyon 2

Pr Régis GONTHIER, Chef du Pôle Gériatrie et médecine interne, Professeur des universités, Praticien Hospitalier, CHU Saint Etienne

Cécile RAMELLI CHARLES, psychologue spécialisée sur les maladies neuro-dégénératives auprès de la direction du secteur médico-social de la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM

 

Un comité de pilotage pluridisciplinaire réunissant des cadres de santé d’EHPAD, des médecins gériatres, des psychologues, des infirmiers, des aides-soignants, des aides-médico-psychologiques, assure le suivi du projet.

 

Des experts de renom ont ainsi apporté leur expertise dans ce projet :

Pr Yves MATILLON, Chargé de mission auprès de la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Pr Anne-Sophie RIGAUD, Professeur de médecine gériatrique à l’université Paris Descartes, chef de service et chef de pôle à l’hôpital Broca (AP-HP)

Pr Claude DUSSART, Professeur agrégré du Val de Grace, Directeur du laboratoire P2S, Université Lyon 1

Dr Hervé MICHEL, Docteur en science politique, directeur de MADoPA

Le projet a été validé par le Comité d’éthique élargi pluridisciplinaire de la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM.

 

 

 

*Les Résidences Mutualistes Bernadette, Le Soleil, La Cerisaie, Valbenoite et Bellevue à Saint Etienne, Les Myosotis à L’Horme, Le Val Dorlay à Saint Paul en Jarez, Les Tilleuls à La Grand Croix, Automne à Saint Paul en Cornillon, L’Adret à Bellegarde en Forez, Marie Lagrevol à Saint Just Malmont.