Eovi Mcd Santé et Services fait évoluer son dispositif d’accompagnement des personnes souffrant de TCA vers un accompagnement à domicile

L'évaluation de l'expérimentation menée depuis 2015 dans la Loire pour accompagner les personnes souffrant de troubles des conduites alimentaires a permis de faire évoluer le dispositif vers un accompagnement à domicile.

Actu181002TCA

En juin 2015, la Mutualité française Loire - Haute Loire SSAM, membre du groupe Eovi Mcd Santé et Services, lançait à Feurs (42), grâce au soutien de la Mutualité Française, une expérimentation pour accompagner les personnes souffrant de troubles des conduites alimentaires.

En effet, certaines personnes présentant des troubles (dont les plus connus sont l’anorexie et la boulimie) voient leur maladie évoluer vers une pathologie chronique, entrainant alors un véritable état de handicap social. Point de départ de la réflexion, le projet a été réfléchi sur la base des répercussions de ce handicap social, dans une complémentarité avec les réseaux de soins existants sur le département.

Le groupe Eovi Mcd Santé et Services a souhaité proposer à ces personnes une structure alternative à l’hospitalisation, avec un accompagnement intégrant les 3 dimensions : psychologique, socio-éducative et psychocorporelle.  

 

Ce projet a permis d’accueillir 3 personnes au sein d’un appartement d’autonomisation jusqu’en avril 2017. Ces personnes ont ainsi été suivies non plus dans un contexte exclusivement de soins, mais dans une démarche de parcours de vie. Ce dispositif a permis à ces personnes de cheminer autour de leur histoire, de prendre en compte la maladie pour « faire avec » et de retisser des liens sociaux et familiaux.

 

L’évaluation de cette expérimentation a permis de faire évoluer le dispositif vers un accompagnement à domicile, d’étendre la file active de personnes suivies et de le pérenniser par une autorisation des tutelles.

Ce dispositif a pu bénéficier d’un appui du Département de la Loire qui a autorisé début 2018, la création de 15 nouvelles places de Services d’Accompagnement à la Vie Sociale dédiées à cette prise en charge. La Mutualité Française, à travers le fonds des SSAM, a également renouvelé son soutien financier pour poursuivre l’expérimentation sur le suivi médical et paramédical.

Ainsi, depuis janvier 2018, 12 personnes sont accompagnées par l’équipe qui se déplace à leur domicile.

L’accompagnement pour réinvestir une vie autonome est assuré par l’équipe composée d’une éducatrice spécialisée, d’une psychologue et d’une psychomotricienne. Il est individualisé, la personne suivie est rendue actrice dans la construction de son projet.

Ce soutien aide la personne à reprendre confiance en elle, à affronter le monde extérieur et à renouer des relations. Pour ceci, l’équipe œuvre pour créer un réseau autour de la personne à partir de son cadre de vie.

 

Cette nouvelle prise en charge innovante et unique en France vient répondre aux besoins spécifiques des personnes souffrant de troubles chroniques des conduites alimentaires, dans une logique de parcours de soins et de vie.